Frank Coppieters

contrebasse

né à Eeklo (B)
habite à Bachte-Maria-Leerne (B)
a étudio au Koninklijk Conservatorium van Brussel chez Maurice Aerts
joue à une copie (2003) d’une violone de J. Stadlmann (Wien 1748) d’après Oskar Kappelmeyer, un contrabasse anonyme du 18ième siècle et quelques superbes contrebasses français du 19ième siècle. Mon archet baroque (1980) a été fabriqué à La Haye par W. Bouman. Sur le contrebasse moderne, j’utilise un archet exceptionel (1939) par Eugène Sartory
compositeur préféré J.S. Bach.
compositeur le plus sous-estimé Henry Purcell.
salle de concert la plus belle Konzerthaus Wien.
enregistements favorits “The Indian Queen”-“King Arthur” – “Dioclesian” – “Timon of Athens” de H. Purcell avec J.E. Gardiner (Erato)
“Giulio Cesare” de G.F. Händel avec R. Jacobs (Harmonia Mundi France)
Tchaikovsky 4-5-6 avec l’Orchestre Philharmonic de Leningrad et E. Mravinsky (1960, DG).
“Something Cool (the complete mono & stereo versions)” de June Christy (1953-55, 1960, Capitol Jazz)
“Dynasty” de Stan Getz (1971, Verve)
“The Classic Early Recordings in Chronological Order” de Django Reinhardt (JSP)
enregistrement favorit de il gardellino “Concerti” de Johann Friedrich Fasch.
le festival le plus agréable j’ai passé 4 étés extraordinaire en jouant des opéras de Händel, Gluck et Mozart pendant le Festival International d’Art Lyrique à Aix-en-Provence
pièces que je voudrais absolument jouer une fois n’importe quelles pièces, avec Carlos Kleiber (1930-2004) comme chef…